Etes vous plutôt 2D ou 3D ?

Ce titre m’est venu à l’esprit en prenant connaissance de cet article scientifique du physicien James Scargill publié dans la revue Physical Research Review dont voici un résumé ci-dessous:

Il existe des raisons anthropiques de penser que la vie dans plus de trois dimensions spatiales n’est pas possible, et si l’on pouvait en dire autant de moins de trois dimensions, on disposerait alors d’un argument anthropique pour expliquer pourquoi nous connaissons précisément trois grandes dimensions spatiales. Deux arguments principaux s’opposent à la possibilité de la vie en 2+1 dimensions : l’absence de force gravitationnelle locale et de limite newtonienne dans la relativité générale tridimensionnelle, et l’affirmation selon laquelle la restriction à une topologie plane signifie que les possibilités sont « trop simples » pour que la vie puisse exister. J’examinerai ces arguments et montrerai comment une théorie purement scalaire de la gravité peut échapper au premier, avant d’étudier certaines familles de graphes planaires qui partagent des propriétés observées dans des réseaux neuronaux biologiques réels et dont on affirme qu’elles sont importantes pour leur fonctionnement.

Ah bah oui, c’est un article scientifique d’une revue sérieuse :grinning:. Alors évidemment, il faut s’accrocher. Mais en gros, la question est de savoir si une vie serait possible dans un univers en 2D (plus le temps, d’où l’expression 2+1), c’est à dire à plat. N’est-ce pas une question curieuse? Mais d’un autre coté, comme disait François Mitterrand « La meilleure façon de prouver qu’une question qui ne se pose pas, se pose, c’est de la poser » (merci François).

Voilà donc ça, c’est fait. :blush:

Nous sommes familiers dans nos logiciels de CAO, avec les notions de 2D et de 3D. C’est assez facile à comprendre puisque la 2D on va dire que c’est notre feuille de papier et la 3D c’est notre monde réel. Espace objet / Espace papier pour les Autocadiens. Voilà une façon facile d’expliquer les choses. Mais vous savez que depuis Einstein, il existe une 4e dimension en plus des trois qui nous sont familières, c’est le temps. J’ai d’ailleurs toujours trouvé que cette idée de considérer le temps comme une 4e dimension était un peu tirée par les cheveux, sauf votre respect Monsieur Einstein :face_with_raised_eyebrow:. Car si l’on voit bien que chacune des trois premières dimensions ont des caractéristiques communes, on voit bien aussi que la 4e n’en a pas avec les trois premières.

Il s’agit plus précisément d’un concept mathématique. Plutôt que d’un concept qui nous est familier. Certes, le monde réel s’explique partiellement par les mathématiques, mais certaines notions en mathématiques ne font à mon avis pas du tout partie du monde réel. Celui qu’on appelle le monde sensible, celui que nous connaissons par nos sens…

Bon, en tout cas, pour en revenir au thème principal de cet article scientifique, la question était de savoir si une vie dans un univers en 2D pouvait être possible car une vie dans un Univers de dimension supérieure à 4, lui, ne semble pas possible. Déjà, il est difficile de se l’imaginer… Imaginez-vous par exemple des êtres vivants tout plats, se déplaçant sur un monde en 2D. C’est assez étrange, n’est-ce pas. Mais à la rigueur, c’est concevable et l’article explique pourquoi cela pose quelques petits problèmes.

Pour en revenir à nos quatre dimensions, que pensez-vous de ce concept comme quoi le temps serait la 4e dimension ? Arrivez-vous à vous représenter cette 4e dimension ? Et si cette 4e dimension avait les mêmes caractéristiques que les 3 premières, c’est à dire des caractéristiques géométriques, arriveriez vous même à vous la représenter ?